Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Interview : Khady du Labo vivantiel

Interview : Khady du Labo vivantiel
7 décembre 2018 N.
dans Bien-être, Interviews, Interviews, Unes

Aujourd’hui, Khady nous présente le Labo vivantiel, un accompagnement en toute bienveillance. Une rencontre passionnante et tout en douceur.

Bonjour Khady, qu’est-ce que Le Labo vivantiel ?

Bonjour Veggiebulle !

J’ai imaginé le Labo vivantiel comme un espace de recherche et d’exploration autour de la question du corps, comme siège du vécu et de l’expérience. En partant de l’idée que prendre conscience de son corps permet de prendre conscience de son existence. En effet, la connaissance de soi, de la vie intérieure, représente précisément le cœur de ma démarche.

À travers différentes propositions en individuel ou en groupe, je travaille à accompagner les personnes à noter une sensation, à reconnaitre une émotion, a écouter leur petite voix intérieure, leur désir profond.

Plus concrètement, mes accompagnements se basent sur la pratique de la sophrologie et sur les différentes approches psychocorporelles expérimentées durant mon parcours, notamment en danse contemporaine. Grace aux outils partagés, les participants sont guidés à travers l’expérience de ce que les sophrologues nomment vivances ; un terme qui désigne l’ensemble des ressentis physiques et psychiques vécus dans un état de pleine présence a soi.

La mission du Labo est donc de guider vers une certaine qualité de détente, pour prendre de la distance, avec l’inconfort des tensions physiques, les aprioris, les émotions, et ainsi se rendre disponible à l’écoute des ressentis, de ces vivances.

C’est la combinaison des deux intentions qui optimise les prises de conscience, en laissant émerger les ressources de chacun et répondre de manière positive à une problématique de vie rencontrée.

C’est aussi un espace de liberté, où chacun vient comme il est, en toute simplicité. Le tout dans un climat bienveillant, de non jugement.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Je m’appelle Khady, j’ai commencé très tôt à me poser la question du sens de la vie. Plus jeune j’étais très en colère, face à une existence incertaine et d’une certaine manière injuste. Comme Christophe André, au départ je n’étais pas très douée pour l’optimisme. Cependant, j’ai pu compter sur ma principale ressource : la créativité. Prise dans différentes contraintes, pour certaines générant beaucoup de souffrance, j’ai su créer la vie qui était juste pour moi, en suivant les élans créateurs, les élans du cœur qui me procurent aujourd’hui encore, un profond sentiment de liberté. Cette créativité se révèle être pour moi porteuse de sens, comme une immense ouverture sur le champ des possibles.

Pour donner encore plus de place à ce pouvoir créateur je me suis orientée vers l’apprentissage de métiers liés à cette capacité à imaginer et à donner forme. D’abord décoratrice étalagiste, j’ai décidé par la suite de me former au métier de danseuse interprète en danse contemporaine. Cette formation a été un levier de transformation, une révélation. D’abord parce que je réalisais mon rêve d’enfant, et puis aussi parce que je n’avais jamais été aussi proche de mon corps et de ses messages . Ma conscience du monde, de mon existence s’élargissait à mesure que mon corps se transformait. Et la conscience de ce corps m’a permis d’affiner la qualité de la relation à mon intériorité. J’ai pu ainsi vérifier le lien corps et esprit. Il y a deux ans, j’ai eu envie de transmettre cette capacité d’écoute de soi, à travers la douce pratique qu’est la sophrologie, que j’essaie d’enrichir, de nourrir au quotidien de par ma pratique, mais également grâce aux échanges avec les personnes que j’accompagne.

@Le Labo vivantiel

Est-ce que tout le monde peut pratiquer la sophrologie ?

Oui et c’est ce qui fait une partie sa richesse. La sophrologie a été pensée par Alfonso Caycedo, son fondateur, comme une méthode adaptable à tous. Pour rendre la pratique plus confortable et optimiser l’émergence des ressentis, le sophrologue ajuste les exercices, et crée ainsi un accompagnement sur mesure. Cela passe par l’écoute des aptitudes, des besoins et de l’environnement de la personne. La technique reste vivante, ce qui me permet aussi, en tant que thérapeute, de ne pas m’enfermer dans une pratique rituelle.

Et le mouvement de pleine conscience alors, qu’est-il ?

Le mouvement de pleine conscience, est une pratique sur laquelle je m’appuie dans mes ateliers. Pour moi  « l’ici » et « maintenant » est un concept qui se vit. L’instant présent s’observe, s’éprouve. C’est une simple invitation à poser sa conscience sur une partie du corps (respiration, articulations, chaine musculaire…). On visualise, on ressent, on joue avec et on explore cette nouvelle conscience dans l’espace, juste pour voir. On s’autorise à lâcher prise et à sentir sa liberté d’exister, de créer.

Mon souhait est de faire découvrir aux participants, une exploration du mouvement, libre de tout jugement. Leur permettre de vivre une posture d’« étudiant du mouvement » sans forme particulière. Le mouvement reste cependant un axe de travail, inscrit dans un processus de réponse à une intention particulière, comme par exemple l’ancrage, thème sur lequel je travaille en ce moment. On s’autorise à lâcher prise et à sentir sa liberté d’exister, de créer.

@Le Labo vivantiel

Qu’est-ce que Le Labo vivantiel peut apporter au quotidien ?

Au quotidien, le Labo vivantiel, je pense, permet de pouvoir faire appel à des outils concrets, pouvant répondre à différents besoins. Par exemple, se détendre, se recentrer, dans certains cas gérer une douleur, ou les effets secondaires d’un traitement lourd… mais aussi se remplir de sérénité, de confiance, d’amour de soi, de résilience…

Le quotidien peut alors être vécu comme un entrainement joyeux, comme un jeu consistant à repérer les opportunités de faire l’expérience d’un état positif, de le renforcer, et d’en pérenniser les effets grâce à la répétition du voyage vers ces ressentis positifs.

Comment faire pour organiser une séance avec vous ?

Pour une séance, il suffit de me contacter par téléphone, également par mail via Facebook ou Instagram. Toutes les informations sont sur le site du Labo Vivantiel. (www.lelabovivantiel.com)

 

 

Enfin, vous vivez à Bordeaux, quels sont vos lieux favoris pour profiter d’un moment de détente ?

Je vis à Bordeaux, depuis une dizaine d’années, je recherche surtout la simplicité pour me détendre. J’apprécie de me balader au Parc floral au nord de la ville. La proximité des arbres me rassure et puis ce parc est une invitation au voyage, différents lieux, de différents pays du monde y sont reconstitués. Je recommande à tous ceux qui apprécient les grands espaces verdoyants.

Les moments passés à la bibliothèque de Mériadeck sont source des sérénité, je vis ces instants comme de petites retraites silencieuses. Il règne, de manière générale dans les bibliothèques, une atmosphère particulière qui m’apaise.

Pour un bol d’air, je m’offre souvent sur un coup de tête une escapade au bord de l’océan, sur les plages sauvages du Porge, ou dans les jolis villages de pécheurs du bassin d’Arcachon.

Des questions ? Posez-les à Khady sur son site internet !

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre newsletter !