Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Interview : à la rencontre du CJ-Vegans

Interview : à la rencontre du CJ-Vegans
11 novembre 2018 N.
dans Interviews

Cette interview nous tenait à coeur. Pour nous, tout réside dans les générations qui prennent actuellement conscience de la nécessité de changer notre regard sur les animaux. Mais pas toujours facile de se faire entendre lorsque l’on a 16 ans. Voici le CJ-Vegans, des jeunes qui ont leur mot à dire.

Bonjour, pouvez-vous nous présenter votre association ? Quel est son but ?

Le CJ-Vegans est une association fondée il y a deux ans maintenant dans l’objectif de sensibiliser et d’accompagner les adolescents de 12 à 22 ans.

À sa création, nous n’étions que trois adolescents de 14, 15, et 16 ans. Aujourd’hui, nous sommes une communauté de près de 300 adolescents vegans ou en transition, principalement français, mais aussi belges, suisses et canadiens, qui se rassemblent pour parler de véganisme, d’antispécisme, s’échanger des recettes, mais surtout organiser des actions pour sensibiliser nos camarades ados n’ayant pas encore pris conscience du massacre animalier qui est en cours et de la nécessité de changer les choses rapidement.

Notre association a donc plus une vocation sociale que purement active, comme la plupart des autres associations véganes. Nous apportons un complément aux associations dénonçant les conditions des animaux dans les élevages et les abattoirs en soutenant ceux qui ont le plus de difficulté, car encore sous la tutelle de leurs parents et les plus enclins aux jugements de la société : les adolescents.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Nous sommes des adolescents venant de tous les milieux sociaux, qui avons pris conscience qu’il y a urgence à agir pour les animaux, mais aussi pour l’environnement et nos futurs enfants. Nous sommes surtout la génération qui a grandi imprégnés des problèmes écologiques et de la démocratisation des associations qui luttent contre le réchauffement climatique.

Aujourd’hui, les scientifiques tirent la sonnette d’alarme concernant le réchauffement climatique et le massacre des animaux sauvages, dont 60 % ont disparu en 40 ans seulement. Nous avons ce sentiment de la part de la plupart des adultes que rien n’est pris au sérieux de manière à ne surtout pas changer son train de vie, égoïstement, quitte à polluer les mers, les terres et l’air, massacrer les animaux, et exploiter d’autres humains.

Le tout en nous apprenant en cours d’Histoire que nous vivons aujourd’hui dans un monde en paix, et que les pires périodes de l’humanité sont d’un passé lointain. Nous considérons donc devoir sensibiliser notre génération au véganisme, qui englobe la vision d’un monde meilleur pour nous et nos enfants.

Avez-vous des membres dans toute la France ? Comment vous rejoindre ?

Nos membres sont présents dans toutes les régions de France. Nous sommes en train de mettre peu à peu en place des antennes locales afin d’organiser des actions et d’aider de manière encore plus significative un maximum d’adolescents et les sensibiliser au mode de vie vegan.

Pour nous rejoindre, nous donnons rendez-vous à tous nos membres sur le site : salons.cj-vegans.com, un site d’une dizaine de salons sur lequel tous nos membres échangent ensemble sur tous les thèmes, y compris ceux n’ayant aucun rapport avec le véganisme. Sinon, nous avons aussi une page Facebook, Twitter et Instagram sous l’identifiant @CJVegans. 😉

Quelles sont les plus grosses contraintes actuellement lorsque l’on vit encore chez ses parents et que l’on souhaite être vegan ?

La contrainte majeure lorsque l’on vit chez ses parents est l’intolérance de la famille qui n’accepte pas toujours ces changements. Les parents ne sont pas renseignés et ne font pas l’effort de prendre conscience de l’importance que cela peut avoir pour leurs enfants. Ils s’en tiennent au discours stigmatisant des lobbys laitiers et bouchers prônant « trois produits laitiers par jour » et « de la viande au moins une fois par jour ».

De ce fait, dans le meilleur des cas, nous devons gérer nos propres repas, mais il arrive régulièrement que certain.e.s soient obligé.e.s sous la contrainte, de consommer des produits animaux contre leur gré.Nous essayons au maximum d’établir un dialogue pédagogique avec les parents pour leur faire comprendre les réels enjeux; peine perdue dans la majorité des cas.

 Avez-vous la sensation que les choses changent ?

Le mouvement vegan est de plus en plus médiatisé. On relie de plus en plus souvent la consommation excessive de viande à certaines maladies et comme facteur principal du réchauffement climatique, sans parler des scandales réguliers dans les élevages et abattoirs français. Nous voyons donc d’un très bon oeil cette mise en avant médiatique, car elle permet de crédibiliser le mouvement (dans certains cas) et permettent de faire comprendre aux parents que ce n’est pas qu’une lubie de la part de leurs enfants, mais qu’il y a bel et bien une lutte concrète à dimension internationale, qui ne fait que commencer derrière ce qu’ils voient comme une mode de passage.

Quelles sont les associations qui font référence pour vous en matière de véganisme ?

Incontestablement Vegan Impact, L214, Anonymous for the Voiceless et 269LA sont les piliers de la lutte antispéciste en France. Elles agissent main dans la main et se complètent intelligemment. Chacune sait sur quel domaine agir et s’y tient.

Vegan Impact la pédagogie, L214 la médiatisation, AFTV le contact avec le public et 269LA la pression envers l’État. Il ne manque plus que le CJ-Vegans pour la dimension « éducation ». :p

Le changement viendra d’une réelle envie de la prochaine génération à abolir le spécisme. Il faut selon nous prendre une longueur d’avance en inculquant aux enfants et adolescents d’aujourd’hui des valeurs antispécistes dès le départ.

Pouvez-vous nous parler de vos futurs projets ?

Il y en a beaucoup trop !! Plus sérieusement, nous sommes en train de valider trois prochaines actions qui seront déployées dans nos antennes à travers la France et peut-être bientôt la Suisse et la Belgique dès la fin du mois. Nous participerons aussi, le 15 décembre à Paris, à la Vegan Place d’hiver organisée par L214.

Nous voudrions aussi, sans avancer de date pour le moment, faire une projection du film documentaire Dominion exclusivement réservée aux adolescents (avec sandwichs vegans et débats). Nous avons également une intervention scolaire au mois de janvier dans une école parisienne concernant le bien-être animal et l’écologie. Sur Internet, il nous arrive aussi d’organiser des cyber actions, donc si tu habites isolé.e à 453 km du premier vegan, il y a quand même moyen d’agir ! Toutes les informations sont sur notre page Facebook « CJ-Vegans ».

Et dans 10 ans, en France, on en sera où d’après vous ?

Nous sommes peut-être optimistes pour certains, mais il suffit de regarder ce qu’était la lutte antispéciste 10 ans en arrière : inexistante. En 10 ans, le véganisme a su s’imposer au point de rassembler déjà 600 000 membres en France et près de 15 millions dans le monde. Notre lutte est juste, nécessaire, et inarrêtable. De plus en plus de personnes ouvrent les yeux chaque jour sur ce qu’est le spécisme et le massacre que l’humain inflige aujourd’hui à l’ensemble du vivant et à notre propre espèce.

Le monde change, chaque population à une vitesse différente, mais le véganisme est un mouvement mondial et aucun de nous ne doute que dans 10 ans, en France, le véganisme aura toute sa place dans la société, pour que nos enfants puissent grandir dans un monde réellement en paix, à la fois pour nos frères animaux que nous humains.

Retrouvez le C-J Vegans sur Facebook.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre newsletter !