Vegan, végétarien et sans cruauté.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Interview : Kristin Lajeunesse, Will Travel for Vegan Food

Interview : Kristin Lajeunesse, Will Travel for Vegan Food
23 avril 2015 N.
dans Interviews

C’est aujourd’hui que sort le livre de Kristin LajeunesseWill Travel for Vegan Food. Si toute cette aventure a commencé avec un blog et un voyage à travers les Etats-Unis à la recherche de tous les restaurants vegan, l’histoire continue avec un livre aux multiples facettes. Et pour vous le présenter, personne n’était mieux placé que Kristin elle-même. Interview.

WTFVF-new

Bonjour Kristin, pouvez-vous nous expliquer comment tout a commencé ? Un jour, vous avez décidé que vous aviez envie de voyager et d’essayer tous les restaurants vegan des Etats-Unis ? Ou est-ce que le processus a été plus long et réfléchi ?

En fait, cela tient pour une part du hasard et en réalité, pas vraiment. Mon changement de vie n’est pas dû à une dépression ou à un coup de tête. Cela faisait un moment que je me documentais en lisant des ouvrages et en consultant des blogs sur des thématiques telles que l’auto-entreprenariat, le fait de construire sa propre vie et de gagner de l’argent autrement. Je trouvais cela tellement intéressant de savoir que l’on pouvait travailler de la maison ou tout en voyageant (dès qu’on peut avoir accès à internet). J’étais également fascinée par les gens qui voyagent une partie de l’année ou en permanence : je n’avais jamais été aussi gonflée à bloc !

Votre livre Will Travel for Vegan Food: A Young Woman’s Solo Van-Dwelling Mission to Break Free, Find Food, & Make Love est sorti cette semaine. Pouvez-vous nous en parler un peu ? Est-ce qu’il contient des descriptions détaillées de chaque restaurant que vous avez testé ou est-ce plutôt une sorte de journal de cette aventure ?

Mon livre n’est ni un guide de voyage, ni un guide de restaurants. C’est plutôt un récit des 18 mois que j’ai passé à vivre dans mon van et à sillonner tout le pays. J’y partage des réalisations personnelles et des moments de vie, j’y parle des fabuleuses personnes que j’ai rencontrées et, bien entendu, on y trouve aussi des informations sur la nourriture et les divers lieux que j’ai testés. Comme le site internet Will Travel for Vegan Food parle déjà de la nourriture et des restaurants, le livre est davantage axé sur des moments du voyage dont je n’ai pas encore parlé.

book cover

Est-ce qu’il a été difficile de voyager, de tenir le blog au quotidien et de travailler en même temps ? Est-ce que votre chez vous vous a manqué parfois ?

Toute cette aventure a représenté un vrai défi ! Lorsque je ne conduisais pas, j’écrivais ; si je n’écrivais pas, je mangeais et quand je ne mangeais pas, je conduisais ou j’écrivais ou je préparais mon prochain trajet : il fallait prévoir le chemin, trouver les restaurants, répondre aux demandes de rendez-vous, planifier les repas avec des gens qui m’avaient contactée, etc.

Et la difficulté ne concernait pas juste le programme, il a été également assez dur de dormir toutes les nuits dans mon van. Au fil du temps, je m’y suis faite : Gerty est devenu mon refuge et mon cocon. Cependant, il y avait toujours un petit « et si », une petite peur qui pointait son nez dès que j’essayais de m’endormir : « Et si quelqu’un essayait de rentrer pendant que je dors ? », « Et si quelqu’un m’a observée et m’a suivie jusqu’au van ? » Des pensées de ce genre ! Du coup, je n’ai jamais vraiment bien dormi pendant le voyage. Et presque chaque nuit, j’ai fait un cauchemar du type « Et si ».

Au départ, j’avais prévu de travailler pendant le voyage, mais je n’ai franchement pas eu le temps. J’ai vraiment eu beaucoup de chance d’avoir pu vivre des dons, et ce, pendant les deux années qu’a duré cette aventure.

Est-ce que mon chez moi m’a manqué ? En fait, la question ne s’est pas vraiment posée. Je ne vivais plus avec mes parents depuis des années : je suis partie pour mes études, puis j’ai déménagé pour le travail, puis ensuite à Boston pour mes études et le travail. Lorsque j’ai quitté Boston pour ce voyage, j’ai rendu mon appartement et j’ai donné ou vendu la plupart de mes affaires. Du coup, il n’y avait pas vraiment un endroit qui me manquait particulièrement. Et même si je serai toujours « chez moi » chez mes parents, je n’ai jamais envisagé d’y retourner vivre après mes études, pas plus que je ne l’envisage aujourd’hui.

Est-ce que vous êtes parvenue à trouver votre restaurant préféré aux Etats-Unis (Ca doit être très dur !) ? Est-ce que vous avez envisagé de revivre une telle aventure, mais en Europe ou en Asie ?

En effet, certains d’entre eux font partie de mes préférés, mais je ne suis pas certaine de pouvoir dire que j’ai UN préféré. Je parle de l’un de mes établissements favoris dans le chapitre 6 du livre : il s’agit de Vedge à Philadelphie. J’ai publié ce chapitre en avance afin de donner un avant-goût du livre. Vous pouvez écouter une lecture en ligne (ou lire la première ébauche du chapitre) ICI.

Oui carrément ! Enfin, en quelque sorte 🙂 J’aimerais faire une version 2.0 de ce voyage. La différence, c’est que j’aimerais que ce soit une version vidéo ou une émission de télévision distribuée à l’international plutôt qu’un blog destiné aux Etats-Unis. Berlin, Londres et Paris sont tout en haut de ma liste d’envies ! Mais pour le moment, rien n’est vraiment prévu ou gravé dans le marbre. Ce voyage là demandera un peu plus d’organisation je pense !

KL_headshot_sm

Je sais que vous avez passé quelques jours à Paris il y a quelques années : quels ont été les lieux marquants ? Est-ce qu’il a été difficile de manger de bons plats vegan ?

Oui, en effet ! J’ai fait une grande escale à Paris lors d’un festival vegan de cinq jours en Italie. Les lieux dont je me souviens sont Vegan Folie’s, MOB et Loving Hut. J’ai trouvé qu’il était assez facile de manger vegan à Paris. J’ai même mangé le meilleur fromage végétal de ma vie à Paris ! C’est dommage que je ne me souvienne pas de la marque !

Quels sont vos projets pour 2015 ? Un voyage en Europe est-il prévu ?

Cette année est entièrement consacrée à la sortie et à la promotion du livre et de la marque Will Travel for Vegan Food. Je prévois de donner des conférences lors de plusieurs festivals durant l’année, mais aussi d’organiser une tournée de promotion du livre. J’aimerais aussi mettre en place un cours afin d’enseigner à d’autres personnes comment faire la promotion de son livre, car souvent, les éditeurs ne sont pas d’une grande aide en la matière. J’ai beaucoup appris de mon expérience et comme j’ai une formation en marketing, ça me paraît assez logique. Je pense que ça serait utile pour des éditeurs comme pour des auteurs qui s’auto-éditent.

J’adorerais me rendre en Europe cette année, mais cela risquerait d’avoir un impact sur mes projets actuels. Mais bon, si une occasion se présente, je serai ravie d’y aller. Dans tous les cas, il est presque certain que j’y passerai plusieurs mois en 2016.

Merci à Kristin d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et pour acheter le livre de Kristin, c’est ici : http://amzn.to/1GUkno3

 

Et si vous souhaitez lire l’interview en VO, c’est ici :

Hi Kristin, could you tell us how it all started? One day, you decided that you wanted to travel and try every single vegan restaurant in the US? Or was it a more complex reflection?

Sure. It was somewhat random but in a lot of ways, not. While there were no crazy moments or breakdowns that led to such a life shift, I had been reading some books and blogs about lifestyle design, self-employment, and passive income. I was so intrigued by people who were working from home, or from the road (wherever there was internet). And I was also fascinated by nomads and full-time travelers. I’d never been so pumped before!

A few months into obsessively reading as much as I could about these extraordinary people, I was sitting at my cubicle at work and the words « Will Travel for Vegan Food » flashed before me. In that instant I knew what it meant and what I needed to do.

 Your book Will Travel for Vegan Food: A Young Woman’s Solo Van-Dwelling Mission to Break Free, Find Food, & Make Love came out this week. Could you give us a few details? Will there be detailed descriptions of every restaurant you’ve tried or is it more like a diary of your adventure?


The book is neither a travel guide nor a restaurant guide. It is a memoir about the 18 months that I spent living out of the van and traveling around the country. In it, I share stories of personal realizations and life developments, of the interesting and unique people I met, and a bit about the food and various locations of course. Since the Will Travel for Vegan Food website showcased the food and restaurants, the book will be more a reflection of personal portions of the journey that I’ve never shared publicly before.

book cover

Was it hard to travel, blog about your every day life and work at the same time? Did you miss home sometimes?

The entire endeavor was quite taxing, yes. If I wasn’t driving I was writing, and if I wasn’t writing I was eating, and if I wasn’t eating I was driving.. or writing.. or planning the next portion of the journey, mapping our routes, seeking restaurants, responding to inquiries about meetups, scheduling shared meals with folks who’d reached out.

It wasn’t just the schedule but also sleeping in the van almost every night could be challenging. I had gotten used to it; Gerty was my haven and safe place. However, there was always a mild « what if » fear that set in as I’d go to sleep at night: « What if someone tried to break in while I was asleep? What if someone has been watching and has followed me to the van? » Things like that. As a result I never did get super deep or sound sleep at night. And almost every night I’d have a nightmare about the ‘what if’s.’

Although I had intended to work from the road there simply wasn’t time. I was very fortunate to have off of donations for the entire 2 years of the full journey.

Regarding missing home: there wasn’t really one to miss. I hadn’t lived with my parents for years because of college, then living away for work, then moving to Boston for grad school + more work. And once I’d left Boston for the trip I gave up my apartment—and sold or donated almost all of my belongings—so there wasn’t necessarily a place I yearned to go back to. And while my parent’s home will always be a « home » for me, I certainly never considered moving back there after college; so it wasn’t necessarily on my radar going forward.

Have you decided on your favorite restaurant in the US? (It must be so difficult !) Have you thought about living the same adventure in Europe or in Asia?

There are definitely a few at the top of the list but I’m not sure I could ever choose just one. I did write about one of my early favorites, in Chapter 6 of the book. It’s about Vedge in Philadelphia. I released this chapter early to provide a sneak peek. You can actually listen to a reading of it (or read the draft chapter), HERE.

Absolutely! Well, kind of. Haha! My goal is to create a 2.0 version of the trip; but for it to be a video/TV show version taken internationally (vs. a US based blog version). Berlin, London, and Paris are at the top of my list so far. Nothing has been planned or set in stone though yet. This version of the trip I’m guessing will take quite a bit more planning. 🙂

I know that you were in Paris for a few days a few years ago, what were your favorite places ? Did you find it difficult to eat decent vegan food?

I was! It was an extended « layover » on my way to a 5 day vegan festival in Italy that year. Those I remember most include Vegan Folie’s, MOB, and Loving Hut. I found it quite easy to eat vegan there. I even had the best vegan cheese of my life, from Paris! I so wish I could remember the brand!!

KL_headshot_sm

What are your plans for 2015? Will you also be travelling to Europe?

This year is wholly focused on the release and promotion of the book and the Will Travel for Vegan Food brand. I’m planning to give talks at several festivals this year, as well as host a book tour at some point. I’d also like to launch a course to teach others about book promotion as publishers often do not help their authors with marketing or promoting. I’ve already learned a lot in the process and with a background in marketing it makes sense. Plus it would be useful for both traditionally published and self-published authors.

I would *love* to travel to Europe this year but will have to keep in mind how it may impact current plans. Of course, if an opportunity arises I’d be delighted to make my way over. At the very least there are near-definite plans to spend several months there, in 2016.

Comment (1)

  1. Kristin 3 années ll y a

    Nadège, Thank you so much for the opportunity! The post turned out lovely!! 🙂 🙂 xo

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*