Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Sage Francis – Human the Death Dance

Sage Francis – Human the Death Dance
10 mai 2007 N.
dans Evènements

Le 8 mai est sorti le troisième album de Sage Francis, Human the Death Dance, après plus de deux ans de silence

Originaire de Miami, cet artiste, c’est a noter, est végétarien et a déjà bossé avec Peta2

Depuis maintenant deux albums, il est chez Epitaph, un label qui est réputé pour le coté rock et métal et pas forcément connu pour son pool de rappeurs.

L’album pour moi commence à partir du quatrième morceau, les deux premiers morceaux (et l’intro) sont éclectiques, foisonnants, très rythmés mais franchement ce n’est pas ma tasse de thé (et tellement commun en fait dans le milieu du rap), trop west coast en fait.

Growing pain intro

Underground for dummies

Civil obedience

Got up this morning: Ambiance bluesy proto country(un poker ça vous dit ?)

Fashion

Clickety clack : Très électro et très cadencé

Midgets and giants,

Broccilude : Un intermède à la gloire des brocolis

High step : Retour aux années 90, la petite guitare bien rock ça donne envie de sauter partout

Keep moving

Waterline : intro au piano est un morceau très introspectif super agréable

Black out on white night : Ambiance low tempo avec un chant hindi, on se croirait presque dans un film de Morricone… Etonnant, mais c’est la qu’il est touché par la grâce.

Hell of a year

Hoofprints in the sand : La boucle de cuivre donne une ambiance un peu déjantée à ce morceau,

Going back to rehab : Le dernier morceau se termine tout en douceur avec une guitare sèche en fond et dans le flow une urgence, ce qui tranche habilement avec l’ambiance globale du morceau et donne un coté très sombre a celui-ci

A partir du quatrième morceau et ce jusqu’à à la fin de l’album, les accents rock, électro se posent clairement, tout cela mêlé à un flow maitrisé, rend l’album très intéressant voire magistral.

Un bon album franchement, si vous ne connaissez pas le rap, Sage Francis peut être un bon guide.

sage.jpg

Comment (1)

  1. Greg 9 années ll y a

    Très bon choix 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Inscrivez-vous à notre newsletter !