Vegan, végétarien et sans cruauté.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Cinq réponses et une recette d’Eline et Kévin du site Patate & Cornichon !

Cinq réponses et une recette d’Eline et Kévin du site Patate & Cornichon !
18 janvier 2016 N.
dans Interviews, Recettes, Salé, Unes

Aujourd’hui, on vous présente Eline et Kévin du site Patate & Cornichon. Je ne sais pas vous, mais moi, à chaque fois que j’arrive sur la page d’accueil de leur site, je commence à saliver et à me dire qu’il serait grand temps que je me mette en cuisine. Entre recettes et cours de cuisine végétale, ces deux là n’arrêtent pas de nous mettre l’eau à la bouche ! On a eu envie d’en savoir plus sur eux et aussi de leur demander une petite recette !

Comment se passionne-t-on pour la cuisine végétale ? Quel a été le processus dans votre cas ?

Eline : Je pense que l’intérêt vient d’abord par obligation. On devient, en général, végétalien par éthique ou pour des raisons de santé et beaucoup de personnes commencent à cuisiner grâce à ça. Pour moi ça a plutôt été l’inverse. J’ai toujours adoré cuisiner et j’en ai fait mon métier. Il y a un an et demi, j’étais pâtissière de restaurant. Mais j’étais embêtée que Kévin ne puisse pas goûter mes desserts alors j’ai commencé à essayer d’adapter mes recettes à la pâtisserie végane. Forcément, ce n’était pas génial au début, je me contentais de remplacer les denrées animales par leurs substituts ! Et puis finalement j’ai compris que ça ne marchait pas comme ça et que la cuisine végétale avait ses propres règles. Ce qui est super c’est qu’on découvre plein de nouvelles saveurs et d’ingrédients intéressants comme le lait de riz qui est parfait pour les pâtisseries subtiles de par sa légèreté.

Kévin : On n’a pas vraiment d’autres choix que de se s’intéresser un minimum à la cuisine végane quand on devient végane (ok, je répète ce que dis Éline). La cuisine traditionnelle qu’on côtoie depuis gamin repose sur un pari fou qu’on devrait se satisfaire d’un plat principal carné accompagné d’un chouia de garniture. Du coup, quand on enlève la barbaque, on est bien embêté. Être végane oblige à être créatif, à imaginer d’autres alternatives intéressantes. Une fois que tu fais cet effort, tu découvres les possibilités immenses qui s’offrent à toi et tu oublies rapidement la cuisine traditionnelle, parfois coupable de paresse créative (certainement due à son ancien statut de rock-star internationale).

patate-cornichon

A aujourd’hui, quelle est votre recette préférée ? Celle dont vous ne pourriez absolument pas vous passer ?

 Eline : La pâte à pâtes ! Enfin, je sais pas trop si ça se dit, mais c’est rigolo ! C’est tout bête : tu prends un saladier, tu mets de la farine, un peu de fécule, du sel, tu fais un puits et tu mets de l’huile d’olive et de l’eau ! Tu mélanges et tu étales hyper finement et terminé, t’as des pâtes fraîches ! Reste plus qu’à couper en lanières et cuire 1 minute dans l’eau salée ! A accompagner d’un oignon revenu avec des tomates cerises 🙂 .

Kévin : Je ne vais pas être très original, mais c’est certainement le burger. Je pense qu’on découvre le burger en mangeant des burgers véganes. Quand tu mets de la viande et 3 kilos de fromage dans ton burger, tu oublies que ton burger est un burger, tellement il est lourd, avec un goût homogène. Quand tu fais un burger végane sympa, avec plein de saveurs qui vont bien ensemble, ça peut vraiment déchirer. Et c’est chouette pour les animaux aussi.

Quelle personne représente votre référence absolue en matière de cuisine ?

Eline : Philippe Conticini. C’est le meilleur pour trouver l’équilibre parfait entre les différents goûts et les textures, et c’est la chose la plus importante en cuisine. Mais, si je peux me permettre, il devrait arrêter d’utiliser du lait de vache pour y faire infuser des goûts délicats comme la vanille ou la verveine, c’est trop fort et lourd, ça manque de subtilité 😉 !

Kévin : Pour moi c’est Éline de Patate & Cornichon. Tu connais ? Je ne dis pas ça sous la contrainte…

Quel est l’ingrédient que vous snobez totalement ? Pourquoi ?

 Eline : Le tofu ! Sans hésitation ! J’avoue que c’est par désintérêt total et d’autres personnes sont sûrement plus spécialistes que moi pour en proposer des recettes sur internet. Et puis je préfère la cuisine plus accessible aux gens qui ne sont pas habitués à la cuisine végane, avec des ingrédients qu’ils connaissent.

Kévin : Ben, je crois que je vais dire le tofu aussi. Avant, ça ne me dérangeait pas. Mais j’en ai tellement bouffé à toutes les sauces que ça ne m’intéresse plus. Je peux m’en servir de temps en temps, mais ça reste très rare. Ah, et le seitan aussi. Je déteste ça.

Votre prochain défi ? Votre prochaine envie ?

Eline : Réussir à pouvoir tout faire en pâtisserie végétale. Il y a encore des limites comme la pâte à chou ou les macarons. J’aimerais ne plus avoir de contraintes et faire des entremets aux saveurs de mon choix avec l’esthétique de mon choix sans être obligée de me demander si c’est faisable ou non.

J’ai commencé des cours de cuisine végétale il y a quelques mois donc j’aimerais aussi développer cette activité et pourquoi pas avoir un jour un local dédié.

Kévin : J’aimerais conquérir le monde dans les mois à venir et instaurer une dictature culinaire. Non, plus sérieusement, on commence à être pas mal suivis sur le blog, et ça, ça nous fait vraiment plaisir. Je ne pensais pas que ça irait aussi vite. On va continuer comme ça, à faire des recettes pas trop compliquées pour que ça soit accessible au maximum.

La recette : Feuilletés apéritifs arrabbiatia et pesto

Ingrédients :

  • 1 pâte feuilletée
  • Un bocal de sauce all’arrabbiata
  • 1 botte de basilic
  • 10 cL d’huile d’olive
  • 30g de pignons de pin
  • Sésame
  • Sel et poivre

Préchauffe le four à 180°C.

Prépare le pesto : Dans une poêle sans matière grasse, fais torréfier les pignons de pin pour leur donner une jolie couleur dorée. Mixe les feuilles de basilic avec l’huile et les pignons, assaisonne.

Déroule la pâte feuilletée et coupe-la en deux. Sur une moitié, étale le pesto et sur l’autre moitié, étale la sauce all’arrabbiata.

Découpe des lanières de 0,5 cm de large dans la largeur de chaque moitié de pâte. Torsade entre elles une lanière verte et une lanière rouge puis dispose les torsades sur une plaque avec un papier sulfurisé. Parsème de sésame.

Enfourne pour 15 minutes de cuisson puis laisse refroidir à l’air libre.

patate-cornichon-recette

Pour retrouver Eline et Kévin, c’est par ici : http://patateetcornichon.fr !

Comment (1)

  1. Maryse 2 années ll y a

    Pâte feuilletée végane ? Une recette ? merci.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*