Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message

    Interview illustrateur jeunesse : Jean-Claude Alphen nous ravit

    Interview illustrateur jeunesse : Jean-Claude Alphen nous ravit
    7 avril 2021 N.
    In Enfants, Interviews

    Ayant la chance d’être né avec une double nationalité française et brésilienne, Jean-Claude Alphen a su prendre le meilleur des deux mondes. Après des études de publicité au Brésil, il devient caricaturiste et publie son premier album jeunesse en 2009. Auteur et illustrateur de nombreux albums, il vient de publier Une vie de chat aux éditions D’eux en tant qu’illustrateur avec Louison Nielman aux textes.

    Bonjour, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous qui vous définiraient vraiment ?

    Je suis un auteur et un illustrateur qui aime travailler avec beaucoup d’humour les livres pour enfants. Je pense d’abord à eux, après je pense à eux et pour terminer, je pense de nouveau à eux. Un livre, c’est un cadeau pour l’enfant. Je me sens si privilégié de faire ces cadeaux. C’est comme si c’était Noël tous les jours.

    Jean-Claude Alphen illustrateur jeunesse

    Comment devient-on autrice jeunesse ? Une passion ? Un hasard ? Un peu des deux

    Un peu des deux, j’ai toujours voulu dessiner des BD, après j’ai dessiné pour des livres scolaires mais j’ai toujours voulu travailler en relation avec l’enfance. Alors, le hasard n’existe pas, car je travaille pour les enfants maintenant depuis plus de trente ans .

    Est-ce que vous avez toujours voulu faire ce métier ?

    Je sais que je voulais dessiner depuis tout petit. Je recopiais les dessins d’Uderzo et de Hergé. Bon, après cela, j’ai commencé à faire mes albums entiers. Je suis devenu écrivain aussi. Mais avant cela, je voulais, comme tous les enfants de mon temps, être cowboy, indien sioux, astronaute, pompier.

    Quels sont vos projets actuellement ?

    Mes projets sont les mêmes depuis quelques années ; travailler mes livres dans d’autres pays. J’en publie au Brésil, en France, au Canada et en Colombie. Mais je veux les voir dans le monde entier : au Japon, en Finlande, en Norvège… peut-être un jour sur Mars !

    Est-ce que vous avez un personnage favori ? Promis, on ne le dira pas aux autres…

    Tous mes personnages sont mes fils adorés. Je les aime de la même façon. Mais si c’est un autre dessinateur-auteur, j’adore Le petit Nicolas du magnifique Sempé.

    Quel serait le plus beau compliment venant d’un enfant ?

    “J’ai choisi votre livre parce qu’il me fait rire et je rigole toujours chaque fois que je le lis.”

    Et vous, vos auteurs jeunesse favoris, quels sont-ils ?

    Jutta Bauer en première place, Stephen Michael King et Sempé, toujours.

    Nous avons tous une part d’enfance, quelle est la vôtre ?

    La mienne, c’est tous les jours de penser à faire quelque chose pour un enfant. Je fais cela depuis trente ans. Je vis pour l’enfance.

    Enfin, ici on adore les animaux, est-ce qu’il y en a chez vous ? Et comment s’appellent-ils ?

    J’adore tous les animaux, tous, vraiment : des requins, des ours, des chauves-souris, des fourmis, des abeilles, des oiseaux, des loups, des éléphants, des canards, des lapins, des girafes… il y en a tant…

    Je les ai tous dessinés. Et je ne me lasse jamais de les contempler. J’aimerais avoir un ours et un singe à la maison, mais c’est très compliqué. Et il est préférable de les laisser dans leur habitat. J’ai deux chats, Gaia et Amorcito. Et je m’amuse toute la journée avec les deux. Ce sont mes filles qui ont des poils et des moustaches.

    Nous remercions Jean-Claude Alphen d’avoir répondu à nos questions et nous vous invitons à découvrir son univers et ses ouvrages sur son site.

    Comments (0)

    Laisser une réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.