Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Comme c’est sympa !

Comme c’est sympa !
6 juillet 2008 N.
In Actions, Pele-mele

http://www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/la-mozzarella-avariee-2008-07-
04-613179.shtml

La mozzarella italienne avariée recyclée et réutilisée

vendredi 04 juillet 2008, 12:41

11.000 tonnes de fromage avarié ou périmé dont se débarrassaient des
sociétés laitières italiennes mais aussi européennes, ont été « recyclées »
pour ensuite être intégrées à des nouveaux produits fromagers, selon une
enquête de « La Repubblica ».

Onze mille tonnes de fromage avarié ou périmé dont se débarrassaient des
sociétés laitières italiennes mais aussi européennes, ont été « recyclées »
pour ensuite être intégrées à des nouveaux produits fromagers, selon une
enquête publiée par La Repubblica vendredi.

Au lieu de détruire leurs produits périmés ou avariés, une quarantaine de
grandes entreprises – italiennes mais aussi britanniques, allemandes et
autrichiennes – s’en débarrassaient auprès de quatre sociétés, trois basées
en Italie et une en Allemagne, gérées par un homme d’affaires sicilien.

Les fromages pourris – certains contenants des vers, des crottes de souris
ou même des résidus du plastique les ayant emballés et l’encre des
étiquettes – étaient « recyclés » en étant mélangés à des produits fromagers
« frais », une base ensuite utilisée dans la fabrication de mozzarella,
gorgonzola et d’autres fromages fondus vendus dans toute l’Europe.

Certaines des entreprises qui cédaient leurs produits non consommables
rachetaient également la pâte recyclée, « La Repubblica » indiquant que le
rapport des enquêteurs cite notamment la marque Galbani, principal
exportateur italien de fromage dans le monde : « ils étaient les principaux
fournisseurs. Et aussi des clients ».

Un total de 11.000 tonnes de fromages ont ainsi été « retravaillées » au
cours de ces deux dernières années et les quatre entreprises de recyclage
auraient réalisé un chiffre d’affaires de quelque 10 millions d’euros.

La vente des nouveaux produits confectionnés à partir des anciens auraient
au total rapporté des centaines de millions d’euros.

L’enquête des policiers spécialisés a duré deux années et trois personnes
ont été arrêtées, tandis qu’une dizaine de personnes sont au total visées
par les enquêtes. « L’altération et la contrefaçon de substances
alimentaires laitières et fromagères les ont rendues dangereuses pour la
santé publique », écrit Francesco Messina, le juge en charge de l’affaire.

Comments (3)

  1. veganpower 12 ans ll y a

    Mmmmm so fresh !
    Pas top ça pour les mangeurs de fromages, beurk !

  2. Lisanka 12 ans ll y a

    J’ai vu aussi, heureusement que je ne consomme que le fromage de mon petit fromager en franche comté…

  3. brigitte 12 ans ll y a

    j’ai été horrifiée par cette info !! heureusement que je ne mange que du fromage artisanal.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.