Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Hachis parmentier Vegan aux protéines de soja et Veggie cheese

Hachis parmentier Vegan aux protéines de soja et Veggie cheese
4 avril 2007 N.
In Recettes, Salé

Le Hachis Parmentier Vegan (Fléau des carnivores)

Version No life pour 4 personnes

Ingrédients : 1 sachet de purée (sans substance à la noix ajoutée pour donner du goût, lait, oeuf, beurre…), 200 g de protéines de soja (émincées), Lait de soja /Crème de soja (éventuellement), Sauce Soy, Eau, Veggie cheese (ça marche pratiquement avec tous – non pas le tofutti !! ), 2 oignons, Un plat qui passe au four.

Préchauffez le four à 180°C

Pour monter votre purée vous êtes grand, il y a éventuellement un mode d’emploi sur le carton là… vous savez ?
Généralement, on part sur le principe un quart de litre de lait (de SOJA oh la bijou !!!), un demi-litre d’eau par sachet.
Si vous n’avez pas de lait de soja, car vos céréales ont tout bu ou qu’il y a une pénurie dans les magasins que vous fréquentez (ça peut arriver les Vegan se déplacent en bandes et ont des tendances à l’achat compulsif de tout ce qui tourne autour du soja), vous pouvez vous rabattre sur la crème de soja coupée à l’eau, franchement le résultat est assez terrible, dans ce cas, partir sur 12,5 cl de crème (une demi-brique) plus 12, 5 cl d’eau, ce qui donne une consistance normale, si vous augmentez le dosage de crème en gardant le niveau d’eau vous vous retrouverez avec un mélange un peu plus compact voire beaucoup plus compact… (Certains penseront que le mélange est étouffe-chrétiens, mais on s’en fout on n’est pas chrétien!!!! )

Vous prenez vos protéines de soja et vous les mettez dans une marinade à base de sauce soy coupée d’eau (votre mix est à discrétion, par défaut une base de 50% soy 50% eau ou du 25/75 c’est aussi le moment de rajouter toutes sortes d’épices dont vous avez le secret ou que vous voulez écouler pour relever l’ensemble) Le but étant que tout cela trempe joyeusement. Attention, si vous voyez vos protéines de soja flotter c’est mauvais signe il y a trop d’eau… Laissez mariner 20 minutes environ. Les protéines doivent tout boire et commencer à gonfler, si elles gonflent mais flottent encore, vous êtes super mal…

Le temps que tout cela baigne, vous pouvez émincer et commencer à faire rissoler vos oignons, essayez de rajouter les épices utilisées dans la marinade histoire de faire la soudure (comme dirait mon grand père plombier…)

Deux options s’offrent alors à vous.
Choix 1 vous pouvez récupérer vos protéines les faire un peu dégorger et les passer à la poêle avec vos oignons. Vous faîtes cuire l’ensemble quelques minutes à feu doux histoire de dire

Choix 2 Vous récupérez les oignons, vous dégorgez un peu les protéines et vous les mélangez ensemble

Une fois cela fait, nous partons sur le badigeonnage du plat, avec une huile X-Y (bien entendu vous pouvez partir sur des huiles exotiques pour vous accorder aux épices utilisées)

Vous tapissez le fond du plat du mix protéines + oignons et vous recouvrez le tout de votre purée.
Le tour est joué, il ne reste plus qu’à mettre au four pendant 20 minutes.
Sur les 5 dernières minutes vous pouvez rajouter votre veggie cheese

Version « J’ai du temps » toujours pour 4 personnes

La version « J’ai du temps » consiste ni plus ni moins à faire sa purée avec de vraies pommes de terre (1KG) et a utiliser des protéines de soja texturées gros modèle, que vous ferez revenir à la poêle, il faut que cela soit un peu rock’n roll, on aspergera l’ensemble pendant la cuisson de quelques gouttes de soy japonaise, on attendra que l’ensemble commence à brunir et à gonfler (ne pas hésiter à rajouter quelques gouttes d’huile ça marche aussi), on terminera par un déglaçage au vinaigre de Framboise (ou au Monbazillac, mais la ce n’est pas la même !!) vous sortez du feu, vous épongez avec du sopalin l’ensemble et vous le coupez relativement fin . Vous mélangez avec vos oignons et c’est reparti.

Franchement cette recette est délicieuse et a convaincu pas mal de monde dans mon entourage qu’on pouvait être végéta*ien et très bien manger

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.