Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Interview “sexy” de The Sexy Vegan

Interview “sexy” de The Sexy Vegan
10 juillet 2014 N.
In Interviews

Aujourd’hui, nous avons décidé de vous présenter un superman des temps modernes : blogueur, chef, auteur de livres de cuisine vegan, mais aussi mari et papa, the Sexy Vegan est un homme plein d’humour qu’on a adoré interviewer.

Vous pouvez retrouver de nombreuses recettes sur son blog : http://www.thesexyvegan.com/

Nous avons laissé la version originale à la fin de l’interview si vous préférez la lire en anglais 🙂

Est-ce que le Sexy Vegan est en permanence sexy ? Même le matin ou lorsqu’il est malade ?

Oui bien sûr ! Être sexy, c’est un état d’esprit, ni la maladie ni la condition physique ne peuvent changer cela. Quand on est sexy, on est sexy !

Comment se fait-il que les vegans soient plus sexy que les autres ?

En fait, la plupart du temps, nous sommes non seulement en meilleure forme physique, mais je me suis aussi rendu compte qu’en devenant vegan, mon cerveau fonctionnait mieux. Mes pensées sont devenues plus claires, je me concentre plus facilement : cela m’a permis d’avoir une meilleure confiance en mes paroles et mes actes. Et avoir confiance en soi rend sexy ! De plus, rien que le fait d’adopter un style de vie vegan fait de vous quelqu’un hors norme, qui trace sa propre voie, ce qui est clairement une attitude sexy.

Sexy-Vegan

Est-ce que dans la vraie vie, vous êtes vraiment drôle ou vous faites semblant pour paraître plus sexy ?

Eh bien, j’aime à penser que je le suis, oui. La Femme (nom donné à son épouse sur son blog) a sans doute un avis différent sur la question. En général, je teste mes traits d’humour sur elle avant de les partager avec tout le monde : elle entend beaucoup de choses pas très drôles ! C’est un filtre pour que vous n’ayez que la crème de la crème !

Est-ce que vous pensez qu’être vegan tient toujours du challenge ou est-ce que les gens trouvent désormais ça normal ?

Cela devient de plus en plus normal et de moins en moins un challenge de tous les instants. Même si ce serait génial de savoir que les gens sont devenus vegan pour des raisons éthiques ou pour leur santé, en fait, on devrait surtout remercier les célébrités vegan qui font le plus gros du travail ! Mais peu importe la manière : si les célébrités sont là pour ouvrir la porte, nous nous sommes derrière avec des livres de cuisine, des blogs, des vidéos et des tonnes d’informations qui les attendent dès qu’ils ont franchi le pas.

Depuis quand êtes-vous vegan et pourquoi ? Que dites-vous aux gens lorsque vous souhaitez promouvoir le veganisme ?

Je suis devenu vegan en septembre 2006. À l’époque, je travaillais dans une société qui s’appelait Vegin’Out (dont je suis le Chef aujourd’hui), et je voulais perdre du poids. Je pesais 117 kilos, et je me suis dit que j’allais devenir vegan pendant un mois histoire de me mettre à un style de vie plus sain. Mais au bout d’un mois, je me sentais vraiment bien et ça n’était pas si difficile, donc je suis reparti pour un mois supplémentaire, puis un autre, puis un autre… Dix mois plus tard, j’avais perdu quasiment 30 kilos ! Pendant cette période, je me suis également renseigné sur les aspects éthiques du véganisme, et c’est pour ça que je suis toujours vegan.

J’aime expliquer aux gens qu’ils doivent s’intéresser à ce qu’ils mangent. Qu’ils peuvent apprendre à cuisiner une très grande variété de légumes, de céréales, haricots, etc. Ensuite, ils pourront petit à petit faire disparaitre le morceau de viande qu’ils ont dans leur assiette. Je considère que l’on doit donner certaines clés aux gens afin qu’ils puissent devenir vegan, et ce, avant de leur montrer une vidéo d’abattoir ou quelque chose du genre, autrement ils vont faire un choix purement émotionnel qui risque plus facilement de devenir un échec.

SexyVeganHappyHr_cvr_FNL.indd 

En tant que vegan, vous êtes censé manger sain, est-ce que vous êtes accro à un certain type de junk food ou de comfort food ?

Je ne suis pas tellement du genre à grignoter ou à aimer la junk food. Ceci dit, de temps en temps, j’adore manger une montagne de nachos. J’adore la pizza ! C’est pour ça qu’il y a tout un chapitre sur la pizza dans mon premier livre.

Est-ce qu’il y a un chef qui ne soit pas végétarien ou vegan avec lequel vous aimeriez cuisiner ?

Oui ! Susan Feniger a un restaurant à Los Angeles qui s’appelle STREET. Ils proposent des plats inspirés de la street food du monde entier. Son associée et chef du restaurant, Kajsa Alger fait des plats incroyables ! Je le sais parce qu’elle fait de nombreux plats vegan en plus du menu traditionnel. J’adorerais pouvoir assister à la réalisation de plats vegan ou non vegan et travailler sur certaines recettes avec elle. 

Quelles sont les pires idioties que vous ayez entendues sur le véganisme ?

Oh là ! Il y en a tellement. Même si je n’aime pas employer le terme “stupide”, car les gens ne sont pas stupides (même s’il y a VRAIMENT beaucoup, beaucoup de gens stupides !), mais dans ce cas précis, ils ont juste subi un lavage de cerveau, ce n’est pas leur faute. Depuis notre naissance, on nous dit que « le lait est bon pour nous », « le boeuf c’est bon à tous les repas », le fromage vient de « vaches heureuses » et les œufs sont comestibles et très bons. Mais, ça n’est rien de plus que de la très bonne pub. Lorsque quelqu’un me dit “vous avez besoin de lait, de viande ou d’un autre sous-produit animal pour vivre”, je lui demande juste de m’expliquer comment moi et des millions de vegans dans le monde, nous sommes toujours en vie et en bonne santé. Au moins ça les fait réfléchir.

Parlez-nous de Lucy. Racontez-nous son histoire.

Ah Lucy ! C’est notre deuxième chien, la « petite sœur » de Chloe. Ce sont toutes les deux des chiennes adoptées en refuge. Nous avons eu Chloe pendant deux ans, puis nous avons pensé que ce serait bien qu’elle puisse avoir une copine de jeu, donc on s’est mis à chercher dans notre coin. Lors de chaque adoption, nous sommes repartis avec un chien totalement différent de ce que nous voulions au départ. Même si nous n’irions jamais acheter un chien dans une animalerie, quand on adopte dans un refuge, il y a à peu près tous les types de chiens, donc on a toujours le choix. Les deux fois, nous voulions adopter un croisé de caniche, car ils sont hypoallergéniques et ne perdent pas leurs poils. Mais que le cœur a ses raisons que la raison ignore ! La Femme s’est rendue à une journée d’adoption pour voir un croisé golden retriever et caniche que nous avions repéré sur internet. En fait, le chien n’était pas présent lors de cette journée, mais la Femme est alors tombée sur Lucy : super mignonne, elle léchait l’eau qui s’était condensée sur sa bouteille d’eau. Elle a fait une petite vidéo et me l’a envoyée par SMS pendant que j’étais au travail. J’ai tout de suite dit « prends-la ! ». C’est un mix entre un terrier, un bichon maltais et un samoyède. Du coup, elle est très spéciale, avec des poils bizarres et elle est totalement folle ! Lucy n’aime pas devoir partager les caresses avec Chloe. Même dans une autre pièce, si je caresse Chloe sans faire de bruit, Lucy le sent et accourt afin de tenter de m’accaparer. Elle est incroyable ! Bon, je pourrais parler des chiennes plus longtemps que je ne parle de nourriture, donc il vaut mieux que je m’arrête.

Sexy-Vegan-2

Is The Sexy Vegan always sexy? Even in the morning or when he is sick?

Yes, of course. Sexiness is a state of mind, and not affected by physical condition or ailments. Sexy is, as sexy does.

How come Vegans are sexier than other people?

Not only are we usually in better physical condition, but I noticed that when I became vegan, my mind improved. My thoughts became clearer, and I was able to focus better, thus giving me more confidence in my words and actions. And confidence is definitely sexy. Furthermore, just the act of adopting a vegan lifestyle, is taking a stand against the norm, and blazing your own trail in many ways, which is also a very sexy attribute.

Are you a funny guy in real life or do you just pretend in order to be sexier?

Ha! Well, I like to think I am. The Wife might have a different opinion. I usually try out my humorous thoughts on her before sharing with everyone else, so she hears many not funny things. She’s the filter. You only hear the gold.

Is being a vegan still a challenge do you think or is it now something that people consider as totally normal?

It is getting closer and closer to being seen as normal and less and less of a challenge every day. While it would be great to see everyone becoming interested in veganism because of the health or ethical aspects of it, the truth is that vegan celebrities are probably doing the most to bring it into the mainstream. But however it gets out there doesn’t matter. The celebrities open the door, and we’re all behind it with cookbooks, blogs, videos, and tons of resources for them once they step through.

When did you start being vegan and why? What do you usually tell people when you want to promote veganism?

I became vegan in September of 2006. I was working for a vegan company called Vegin’ Out (where I am now executive chef), and wanted to try to lose some weight. I weighed in at 260 lbs., and I thought I’d become vegan for a month to try to jumpstart a healthier lifestyle. But after a month, I felt great and it wasn’t all that hard, so I did another month. Then another. Then another. After 10 months I had dropped 60 lbs! In that time I also got informed about the ethical aspects of veganism, which is why I remain vegan.  I like to tell people to first take an interest in their food. Learn to cook a wide array of vegetables, grains, beans, etc. And then make that piece of meat on the plate gradually disappear. I think you have to give someone the tools to be vegan before showing them a slaughterhouse video or something like that, because then they’re going to make an emotional decision, and be more likely to fail.

As a vegan, you supposedly eat healthy food, are you addicted to some junk food? Any specific comfort food you like?

I don’t really do much snacking on junk food…I do love a big mountain of nachos from time to time. And for comfort food, it’s all about pizza! That’s why I have a whole pizza chapter in my first book.

Sexy-Vegan-3

Is there a non vegan or a non vegetarian chef you would love to collaborate with?

Yes! Susan Feniger has a restaurant in Los Angeles called STREET. They serve versions of street food from around the world. Her co owner and executive chef Kajsa Alger makes outstanding food! I know because she creates many vegan dishes in addition to their traditional menu. I would love to see how she creates her flavors for both her vegan and non vegan dishes, and work on some things together.

What are the stupidest things you have heard about veganism?

Oh, jeez! There are so many. Although, I don’t really like to call them ‘stupid’, because it’s not that people are stupid – well, there ARE many, many stupid people – but in this case they’re just brainwashed, and that’s not their fault. We’ve been told since birth, that “milk does a body good,” “beef is what’s for dinner,” cheese comes from “happy cows” and eggs are “incredible” and “edible.” But that’s nothing more than really, really good advertising.  When someone says, you need milk, or meat or any animal products to live, I just ask them to explain how I, and millions of vegans around the world, are still alive and well. That at least gets them thinking.

Tell us about Lucy, what’s her story?

Oh, Lucy. She is our second dog. “Little sister” to Chloe. Both dogs are rescue dogs. We had Chloe for a couple years, and we thought that it would be great for her to have a playmate, so we tentatively started scoping out the rescues in our area. With both dogs, we ended up with something completely different from what we originally wanted. Even though we would never go to a breeder or a pet store, when you rescue, there’s pretty much every type of dog you can imagine, so you’ll always have choice. Both times were looking for a poodle mix, because they are hypoallergenic and don’t shed. But the heart wants what the heart wants. The Wife went to an adoption event to meet a specific golden-doodle that we had seen online. It so happened that that dog could not make it to the event, but then the Wife saw Lucy, who looked so cute licking the condensation off of her water bottle. She took a little video and texted it to me at work. One look, and I said, “Take her!” She’s a hairless terrier, mixed with a maltese, and a Samoyed. So she’s got an interesting look, with weird hair, and she’s crazy as hell. Lucy does not like to share attention with Chloe. I might begin to quietly pet Chloe in another room, but Lucy can sense it and come running, and try to steal the attention. It’s a really funny dynamic. I could probably go on more about the dogs than I can about food, but I think I’ll stop now.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre newsletter !