Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Comment ouvrir un restaurant vegan ?

Comment ouvrir un restaurant vegan ?
28 février 2020 N.
In Non classé

L’idée vous trotte peut-être dans la tête depuis longtemps. Vous aussi, vous aimeriez vous lancer et ouvrir votre restaurant vegan. Nouvelle aventure enthousiasmante, ouvrir un restaurant demande néanmoins un certain nombre d’essentiels et de prérequis afin de demeurer dans les règles. Projet ambitieux, il nécessite que vous preniez beaucoup de temps en amont afin d’étudier, de planifier et de trouver le lieu totalement en adéquation avec votre cible et votre concept. Nous vous donnons quelques conseils sur la marche à suivre et les étapes à ne pas négliger afin qu’ouvrir un restaurant vegan devienne un véritable succès, et que vous puissiez réaliser votre rêve de manière plus sereine. Suivez notre pas-à-pas afin de tout savoir.

Se faire accompagner afin de démarrer du bon pied

Les futurs restaurateurs font souvent l’erreur de se lancer dans leur projet sans un réel accompagnement. Sachez que Pôle Emploi vous propose de vous aider à lancer votre projet de restaurant vegan et vous informera sur la nécessité de suivre une formation HACCP qui est indispensable.

La formation HACCP

Elle vous permettra en effet de respecter des points majeurs, notamment en termes d’hygiène optimale pour vos clients et vos collaborateurs.

Vous vous devrez d’observer certaines règles :

  • avoir des locaux, du matériel ainsi que des équipements propres ;
  • proposer des aménagements permettant l’hygiène corporelle et vestimentaire de votre personnel tels qu’un lave-mains, un cabinet d’aisances… ;
  • disposer d’un type de conservation des aliments adapté ;
  • respecter la chaîne du froid…

Depuis le 1 er octobre 2012, au moins une personne du restaurant doit être en mesure de justifier d’une formation en matière d’hygiène alimentaire.

 

Formation-haccp

Trouver le bon local pour son restaurant

Prenez le temps de visiter les quartiers qui vous intéressent afin de voir s’ils sont plutôt fréquentés le midi ou le soir, s’il y a déjà beaucoup de restaurants et si une nouveauté vegan pourrait intéresser les personnes qui y vivent ou y travaillent. Un questionnaire pourra vous aider à rassembler toutes les informations nécessaires. Attention également aux transports en commun et à la facilité d’accès et de parking.

Lorsque vous visitez un local, songez à regarder certains éléments en particulier : la taille de la salle, selon le nombre de couverts que vous aimeriez prévoir, la cuisine (sa taille, son agencement, son aération…), les espaces de stockage et de rangement, les toilettes et éventuellement, si vous en avez besoin, l’espace consacré à l’accueil de vos futurs clients.

Renseignez-vous avec minutie sur le local afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Faites-vous éventuellement accompagner d’un expert afin qu’il puisse étudier le bail commercial définissant les conditions d’exploitation.

Enfin, essayez d’imaginer ce que votre établissement va apporter de nouveau, et de quelle manière cela peut être mis en place : communication, identité affirmée par rapport aux autres restaurants du quartier, etc.

Les démarches légales permettant d’ouvrir un restaurant vegan

Si vous souhaitez vendre des boissons alcoolisées au sein de votre restaurant, il vous faudra être titulaire de la licence, qui dépend du mode de vente des boissons. De plus, vous devrez également suivre une formation spécifique afin d’obtenir un permis d’exploitation valable 10 ans.

Des normes s’appliquent (sécurité, hygiène, accessibilité…) et vous devrez vous renseigner auprès des services publics, par exemple concernant les affichages obligatoires, la protection des mineurs ou la sécurité : votre restaurant doit être conforme aux normes d’accessibilité, en particulier pour les personnes handicapées, établies pour les établissements recevant du public (ERP).

Pensez également que vous devrez effectuer une déclaration administrative d’ouverture, au minimum 15 jours à l’avance. Les démarches se font auprès de la mairie accueillant votre futur établissement ou auprès de la préfecture si vous êtes à Paris.

Restaurant vegan paris

Les prévisions financières indispensables avant d’ouvrir un restaurant

Cette étape est primordiale afin de définir si votre projet d’ouverture de restaurant vegan est viable. De manière un peu schématique, voici les postes de dépense à ne pas négliger : le matériel de cuisine allant des fours au réfrigérateur en passant par la chambre froide ou encore le mobilier de la salle de restaurant, la décoration ainsi que les supports de communication.

Il est possible de vous faire accompagner afin d’obtenir un financement professionnel auprès de divers organismes. Pour cela, vous aurez besoin d’un montage financier solide et donc d’un chiffre d’affaires prévisionnel viable. Celui-ci devra inclure vos estimations de rentrée d’argent, mais également de sorties d’argent (énergie, entretien, assurance, frais bancaires et de communication…), mais pas uniquement. Ainsi, votre business plan devra comprendre les acteurs du projet, une définition très précise de ce dernier, la structure juridique ainsi qu’une étude de marché.

Quel type d’entreprise pour votre restaurant vegan ?

Si vous décidez d’avancer dans votre projet de création de restaurant vegan, sachez qu’il vous faudra peut-être vous faire conseiller afin de choisir le bon statut. En effet, vous pouvez décider de lancer votre restaurant sous la forme d’une EI (entreprise individuelle), d’une EIRL, EURL, SASU, SARL, SAS… Bref, les statuts sont légion et un conseiller juridique pourra vous aider à trouver le statut qui correspond le mieux à vos envies de développement.

Parmi les étapes essentielles, il vous faudra :

  • rédiger des statuts,
  • déposer les originaux au Service des Impôts des Entreprises,
  • rédiger et publier une annonce légale,
  • constituer et déposer un dossier d’immatriculation auprès du greffe du tribunal de commerce.

Anticipez votre manière de communiquer

Réseaux sociaux, site internet, communication papier, définition de votre identité visuelle : il va vous falloir prévoir des investissements importants afin de communiquer auprès de vos futurs clients. Cela peut être un investissement de temps si vous souhaitez tout gérer, ou d’argent, si vous désirez confier cette tâche à une agence spécialisée.

Quelques points supplémentaires

Si vous souhaitez assortir votre restaurant d’une terrasse, il vous faudra demander l’autorisation à la mairie. Vous devrez respecter les limites qui vous ont été fixées, ainsi que les horaires si vous ne souhaitez pas risquer une amende.

Quant à la musique, la diffusion d’œuvres musicales dans un espace public est soumise à une autorisation préalable auprès de la SACEM.

Enfin, concernant les horaires d’ouverture, ils sont fixés par arrêté préfectoral, ce qui implique que vous preniez contact avec la préfecture du département au sein duquel se trouvera votre restaurant.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.