Articles lifestyle, voyage, cuisine.
Veggiebulle est une marque Taniwha

Veggiebulle vous invite à découvrir tout un univers vegan, végétarien, gourmand, innovant et surprenant. Nous aimons faire des découvertes et surtout les partager !

Nous recevons en moyenne 16 000 visiteurs par mois et sommes fiers de vous compter toujours plus nombreux. Notre communauté Facebook est extrêmement active et nous sommes heureux de pouvoir échanger, partager et informer.

Partenariat : si vous êtes une marque, un créateur, un prestataire de services… et que vous souhaitez que nous parlions de vous ; si vous désirez nous faire tester des produits ou que vous aimeriez faire de la publicité via notre site, contactez-nous !

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message

    Interview de Julie Cazalas Caïe, autrice jeunesse

    Interview de Julie Cazalas Caïe, autrice jeunesse
    11 juin 2021 N.
    In Enfants, Interviews, Livres enfant

    Nous vous en avons parlé récemment : Majina n’est plus dans ses baskets (article à lire ici) de Julie Cazalas Caïe. Nous avons eu un gros coup de coeur pour cet album qui évoque de manière très tendre l’adolescence. Majina étant entrée dans cette phase difficile, son petit frère ne la reconnait plus. Il pense même que c’est pas Majina qui “est dans ses baskets”, mais quelqu’un d’autre. S’en suit une histoire super mignonne, qui se termine bien évidemment. Avec beaucoup d’amour.

    Pour en savoir plus sur l’univers de l’autrice Julie Cazalas Caïe, nous lui avons posé quelques questions.

    Bonjour, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous qui vous définiraient vraiment ? 🙂

    Je suis une enthousiaste, une imaginatrice invétérée (oui j’adore inventer des mots aussi), une joueuse forever (mon autre métier c’est comédienne), et un bon cœur.

    Comment devient-on autrice jeunesse ? Une passion ? Un hasard ? Un peu des deux

    J’avais un peu l’impression de l’être dans mon enfance quand j’écrivais des rédac’ pour l’école, ou carrément des romans dans mon cahier vert. Et puis pour le théâtre, j’ai écrit spontanément des pièces jeune public-tout public, et enfin pour l’édition de mes albums il y a eu un peu de tout : le hasard (souvent sympa avec moi j’ai remarqué) et puis la rencontre avec des personnes super.

    Est-ce que vous avez toujours voulu faire ce métier ?

    J’ai toujours voulu raconter des histoires.

    Quels sont vos projets actuellement ?

    J’ai écrit une nouvelle pour adultes pour répondre à la commande d’un ami qui va l’illustrer, c’est un projet qui nous excite beaucoup. Et puis sinon, j’ai écrit un roman pour ado que j’aimerais prendre le temps de retravailler dans les mois qui viennent et enfin j’ai de nouvelles histoires dans les tiroirs pour des albums à venir…

    Est-ce que vous avez un personnage favori ? Promis, on ne le dira pas aux autres…

    Dans mes livres ? Pour de vrai non… je les kiffe tous ! Parmi tous les autres personnages de l’Univers, Mary Poppins et son ami Bert sont mes alliés les plus fidèles. Ah oui d’ailleurs j’ai une dernière chose à ajouter : Supercalifragilisticexpialidocious 🙂

    Quel serait le plus beau compliment venant d’un enfant ?

    J’aime quand les enfants m’expliquent ce que vivent les personnages : « T’as rien compris Julie, lui, ce qu’il pense, c’est ça ! ». Mais la chose que j’ai trouvée la plus chouette, c’est quand Adèle, 5 ans, m’a raconté la suite du Monde entier est nul. Elle l’avait inventée et elle me l’a racontée pour que je puisse l’écrire. Le plus beau cadeau, c’est que les enfants s’approprient l’histoire et les personnages, et qu’elle nourrisse leur imagination, en fait.

    Et vous, vos auteurs jeunesse favoris, quels sont-ils ?

    Quand j’étais enfant, mon monde intérieur a été comblé en émotions, sensations, et images avec les histoires de « Petit Poil » d’Irina Korschunow. Il y en a deux, et je les ai lues des milliards de fois. C’est en hommage à « Petit Poil » que j’ai appelé mon personnage de loup « Petit Carléro ». Aujourd’hui, j’aime Kitty Crowther, sa poésie, et je suis fan d’André Bouchard, ses histoires me font trop marrer. Je découvre régulièrement de nouveaux auteurs, c’est foisonnant.

    Nous avons tous une part d’enfance, quelle est la vôtre ?

    Hahaha la rigolade, la spontanéité, l’étonnement, l’appel de la Nature (j’ai gardé tous les trucs cool) Youhouououououou !

    Enfin, ici on adore les animaux, est-ce qu’il y en a chez vous ? Et comment s’appellent-ils ?

    J’adore aussi. J’ai eu Filou, Fanny, Chiffon, Bambou, Minuit et Looping dans mon enfance. Après à Paris je n’avais pas la place. Récemment, j’ai adopté une araignée qui s’était installée entre deux lampes et qui faisait des toiles tellement stylées que je l’avais baptisée Charlotte en hommage à l’architecte Charlotte Perriand (les araignées ça compte dans « animaux », n’est-ce pas ?).

    J’adore aussi les insectes. Mon rêve, ce serait d’adopter un chien. A Paris, il y a des chiens-guides en apprentissage pour accompagner des personnes malvoyantes, qu’on peut prendre en vacances, en week-end ou en « stage ». Je trouve ça génial (mais j’ai déménagé à Marseille). Sinon, il y a trois chiens que j’aime d’amour Nouche (qui habite dans le Lot), Olaf (en Ardèche), et Luzzo (en Bretagne). Spéciale cacedédi;)

    Merci infiniment à Julie Cazalas Caïe d’avoir répondu à nos questions. En attendant de découvrir ses prochaines histoires adorables et ses personnages attachants. Découvrez son dernier album paru chez Seuil ici.

    Comments (0)

    Laisser une réponse

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.